Disque ajouté à votre panier.

< Continuer mes achats > Voir mon panier

"Ce sont les transformations profondes de l'industrie musicale qui expliquent mon silence discographique... Elle est bel et bien finie l'époque où il y avait le choix entre majors et indépendants. Il reste une poignée de labels pour héberger ce genre de musique, mais ça coûte de l'argent et ce n'est pas viable de faire porter trop souvent un tel fardeau à des compagnies de cette taille. Il est plus difficile de commercialiser sa musique aujourd'hui que par le passé, à moins de s'en occuper soi-même, ce que je me refuse à faire en raison des contraintes que cela suppose." Henry Threadgill (interview jazzman-jazzmag 05.2010)


“YOLK BOX ? Nouveau format, édition personnalisée

Le label Yolk a dix ans et retrouve l’esprit artisan de ses débuts…

 

Le label Yolk lance une nouvelle collection. Un nouveau format de boîtier qui offre davantage d’espace d’expression aux artistes, pour renforcer ce qui les lie à ceux qui prennent le temps de les écouter, pour augmenter la valeur de ce geste qu’est l’enregistrement en l’accompagnant d’objets choisis avec les artistes (posters, cartes postales, objets...). Les nouvelles références seront éditées en série limitée, à un prix qui restera au plus près des coûts d’une production quasi-artisanale, limitant au maximum les intermédiaires.

 

Yolk réaffirme ainsi les choix qui ont présidé à sa création, il y a quinze ans.

Il y a quinze ans, alors que pointait l’irrésistible disparition des lieux de découverte de la musique enregistrée (les boutiques de disques) et la disparition des compétences (raréfaction des disquaires, des producteurs), nous improvisions un artisanat du disque, transformant nos appartements en centres logistiques pour plier, coller, façonner, cellophaner les pochettes en carton jaune et stocker les galettes.

 

Artisanal aussi le mode de production, chaque groupe finançant lui-même l’enregistrement et la fabrication de son disque, les ventes lui permettant (rarement) de rembourser son investissement. Yolk est donc une « fédération d’autoproduction », qui trouve une véritable cohérence de label dans la sélection des projets artistiques et dans le graphisme, deux caractéristiques qui sont à la source d’une notoriété désormais bien établie.

 

Le label Yolk choisit de privilégier la vente directe

 

Il y a quinze ans, les premiers groupes édités sur Yolk s’appelaient Jazzophone, Triade, Qüntêt, Quartethno, OLH, tous basés dans le grand ouest. Depuis, Yolk a fédéré au-delà des générations, de Kenny Wheeler à Sidony Box, des styles, de Tim Berne à Katerine, et des frontières. (projet paneuropéen Zoom!).

Depuis, Yolk totalise environ 70 références, a reçu un Django d’or pour l’ensemble de son activité et de nombreux succès d’estime.

Depuis, la vente par fichiers est apparue, les supports physiques ont été délaissés. Depuis, les rayons disques des enseignes culturelles se sont réduits au minimum.

 

 

Pendant plusieurs années nous avons fait le choix de prendre nos distances avec le système de distribution marchande. Heureusement, nous avons retrouvé une relation équilibrée avec ce système en travaillant avec l'Autre Distribution. Désormais, le catalogue Yolk est disponible via son site internet (www.yolkrecords.com) et dans les bacs des magasins français et étrangers.

 

Grâce à cette démarche plus équilibrée, le label Yolk peut rester une plateforme de rencontre entre artistes et publics, un pôle d’attractivité pour des musiciens qui se reconnaissent dans la musique de création.”

Sébastien Boisseau, Jean-Louis Pommier, Alban Darche, fondateurs & directeurs artistiques du label Yolk

 



alban darche, sébastien boisseau, jean-louis pommier, fondateurs et directeurs artistiques du label Yolk
© valery lorenzovalery lorenzo
www.yolkrecords.com
2010-2017 Tous contenus © YOLK, Tous droits réservés | Mentions légales
YOLK, La Fabrique Dervallières, 19 rue Jean-Marc Nattier, 44100 Nantes | +33 (0)9 72 54 68 97