Disque ajouté à votre panier.

< Continuer mes achats > Voir mon panier

Louis Sclavis



© Guy le Querrec
Clarinettes

Louis Sclavis, clarinettiste incontournable

Louis Sclavis commence l’étude de la clarinette à l’âge de 10 ans dans l’harmonie musicale de son quartier et après quelques années poursuit celle-ci au Conservatoire de Lyon. Au début des années 1970, il joue avec des troupes de théâtre et danse qui s’inscrivent dans la mouvance du Living Theatre, du Bread and Puppet et est musicalement inspiré par des groupes tels que Soft Machine, Sun Ra ou l’Art Ensemble of Chicago. Louis Sclavis commence sa carrière professionnelle en 1975 au sein du Workshop de Lyon, lequel collabore avec la chanteuse Colette Magny. En 1977 il participe à la création de l’Arfi, joue et enregistre avec le Marvelous band, la Marmite Infernale, etc…
C’est au début des années 1980 qu’il intègre le quartet d’Henri Texier, la Compagnie Lubat, le Brotherhood of Breath de Chris Mac Gregor, joue avec Michel Portal en duo et avec des musiciens européens comme Tony Oxley, Evan Parker, Peter Brotzman, Enrico Rava, Tomasz Stanko…
En 1984 il forme ses premiers groupes, quartet, trio, sextet avec lesquels il enregistre pour différents labels (Enja, label Bleu, Fmp et notamment Ecm).
Parallèlement il compose pour le cinéma (Amos Gitai, Bertrand Tavernier, Jean Louis Comolli) la danse (Mathilde Monnier), le théâtre, travaille avec Jacques Bonnaffé, Ernest Pignon Ernest, Guy le Querrec.

Louis Sclavis, devenu référence en matière de musique improvisée

Devenu désormais une référence en matière de musique improvisée, Louis Sclavis s’entoure en 2005 de musiciens plus jeunes au sein d’un groupe qu’il baptise « L’Imparfait des langues ». Il en poursuit l’expérience avec l’album « Lost on the Way » (2008), inspiré de l’Odyssée, qui laisse entendre la culture pop-rock de ses partenaires. Toujours poussé par le désir d’associations nouvelles, il forme en 2009 un Eldorado Trio avec Craig Taborn et Tom Rainey et constitue l’année suivante l’Atlas Trio avec le guitariste Gilles Coronado et le pianiste Benjamin Moussay, formule instrumentale inédite qui, de son aveu, l’oblige à remettre sur le métier ses conceptions en matière de composition. Plus que les retrouvailles régulières avec Romano et Texier (que rejoignent, le temps d’un disque, trois invités, Enrico Rava, Nguyên Lê et Bojan Z en 2011), c’est à cette formation qu’il consacre l’essentiel de ses efforts, avec laquelle il tourne et enregistre un second album, « Silk and Salt Melodies » (2014). En 2017 paraît Asian Fields Variations chez ECM en trio avec Vincent Courtois et Dominique Pifarély.
les albums yolk
LPT3 >> Vents Divers

les albums sur d'autres labels

Cette liste est non exhaustive.

liens
www.yolkrecords.com
2010-2017 Tous contenus © YOLK, Tous droits réservés | Mentions légales
YOLK, La Fabrique Dervallières, 19 rue Jean-Marc Nattier, 44100 Nantes | +33 (0)9 72 54 68 97