Disque ajouté à votre panier.

< Continuer mes achats > Voir mon panier

Ellery Eskelin



© DR
saxophoniste

Ces trente dernières années Ellery Eskelin a été l'un des précurseurs de la scène mondiale de la musique improvisée. Basé à New York, il a beaucoup voyagé pour jouer, enregistrer et constituer une étendue de travail très personnelle et iconoclaste. Et cependant, Ellery Eskelin est toujours restée très dévoué aux traditions du jazz et de la musique américaine. Eskelin incarne cette contradiction apparente avec aisance. Il ne considère pas le jazz comme étant un style ou un idiome, mais plutôt un processus. Plus précisément, un processus de développement créatif qui a une grande pertinence à notre époque. Dans cette démarche Eskelin livre au public une musique pure et passionnelle sans présenter ni prétextes ni excuses.

Ellery Eskelin (né en 1959) a grandi à Baltimore où il a commencé à jouer le saxophone ténor à l'âge de dix ans, inspiré par sa mère “Bobbie Lee” qui jouait de l'orgue Hammond B3 au niveau professionnel au début des années '60. En 1983 Eskelin s'est installé à New York et en 1987 il a commencé à enregistrer avec le groupe coopératif Joint Venture avec lequel il a aussi commencé à s'exposer au circuit européen international de tournées. Peu après, Eskelin a initié le premier de ses nombreux projets en tant que leader, par un trio composé du bassiste Drew Gress et du batteur Phil Haynes, suivi d'un groupe à courte durée avec Joe Daley au tuba et Arto Tuncboyaciyan au tambour bakdav (whatever the fuck that is) et percussions. En 1992 Eskelin a rejoint le groupe du batteur Joey Baron, “Baron Down” (batterie, trombone et saxophone), une expérience qui s'est avérée être un catalyseur important dans son propre travail, nourrissant un intérêt croissant pour l'instrumentation nouvelle et inhabituelle.

En 1994 Eskelin a formé le groupe qui est le plus souvent associé à lui, avec l'accordéoniste Andrea Parkins et le batteur Jim Black. A ce jour il a écrit plus de cinquante compositions pour ce groupe, chacune ayant été documentée dans une série de CD sortie sur le label Swiss hatHUT. L'ensemble a été régulièrement en tournée et a joué des centaines de concert aux Etats-Unis, au Canada et à travers l'Europe ces vingt dernières années. Le projet le plus récent de Eskelin est le “Trio New York” avec l'organiste Gary Versace et le batteur Gerald Cleaver. “Trio New York” adopte une approche libre du grand recueil de chants américain, ramenant Eskelin à ses débuts musicaux tout en répondant à ses divers voyages musicaux depuis.

A côté de tout cela Eskelin a fait un certain nombre de projets en parallèle, comme le groupe avec le guitariste Marc Ribot et le batteur Kenny Wollesen dédié à la musique de Gene Ammons, des duos d'improvisation avec le batteur hollandais Han Bennink ainsi qu'un ensemble spécial constitué de cordes, vibraphone et saxophone jouant de la musique entièrement improvisée. Au fil des années Eskelin a développé d'autres associations importantes et nombreuses avec les musiciens Gerry Hemingway, Mark Helias, Sylvie Courvoisier, et Bobby Previte. En tant que musicien side-man Eskelin a travaillé avec un large croisement de figures de la section jazz, avant-pop et musique nouvelle telles que l'organiste Brother Jack McDuff, le compositeur Mikel Rouse, le guitariste Eugene Chadbourne, le joueur de oud et compositeur Rabih Abou-Khalil, le batteur Daniel Humair et le pseudo-groupe "The Grassy Knoll" parmi beaucoup d'autres.

Les disques d'Eskelin en tant que leader et co-leader (actuellement il y en a vingt) ont été nommés dans les “Meilleurs de l'Année du Choix des Critiques” (Best of the Year critics' polls) de New York Times, The Village Voice, et autres magazines de jazz majeurs des Etats-Unis et à l'étranger. Il apparaît aussi en tant que side-man dans plus de cinquante disques. Le magazine Down Beat Magazine a cité Eskelin parmi les “25 Stars Emergentes du futur” (25 Rising Stars for the Future) dans son édition de Janvier 2000 (“...des musiciens qui non seulement assurent la survie de la musique mais promettent de l'emmener à la prochaine étape”) tout en l'incluant dans la catégorie des "Talents Qui Méritent Une Plus Large Reconnaissance" ("Talent Deserving of Wider Recognition") de leur Choix Annuel des Critiques (Annual Critics Poll) en 1998, 2001, 2002, 2003 et 2004. Eskelin a été nommé pour le prestigieux prix Danish Jazzpar en 2003 et a reçu la bourse Chamber Music America Echange Franco-Américain (Chamber Music America French-American Exchange) en 2007 ainsi que la bourse Chamber Music America New Jazz Works en 2009.
les albums yolk
jozef dumoulin & red hill orchestra >> Trust

les albums sur d'autres labels

Cette liste est non exhaustive.

www.yolkrecords.com
2010-2017 Tous contenus © YOLK, Tous droits réservés | Mentions légales
YOLK, La Fabrique Dervallières, 19 rue Jean-Marc Nattier, 44100 Nantes | +33 (0)9 72 54 68 97